APPELEZ-NOUS À MADAGASCAR

+261 32 11 615 02

ANDRIAMIADY Tantely Mahefa

Je suis Mahefa Tantely ANDRIAMIADY, 33 ans, Mariée et mère de 2 enfants, un garçon de 11 ans et une fille  de 6 ans, j’habite à Antanetibe Ivato.

En 2014, j’ai ressenti une sorte de nodule sur mon sein gauche, et comme j’ai travaillé dans une entreprise franche nous avons le droit de consulter des médecins affiliés à notre entreprise "OSTIE", comme c’est un médecin généraliste il m’a prescrit une pommade, que je devais appliquer durant une quinzaine de jours, les douleurs persistaient encore et le nodule devient de plus en plus gros, en revenant chez le médecin il m’a tout suite proposer de voir un  oncologue à la CHU-HJRA Ampefiloha, après avoir effectué certains analyses  médicales le professeur a annoncé qu’il s’agit d’un Cancer du sein et qu’il faut recourir à une intervention chirurgicales d’urgence , on doit enlever le nodule.

En rentrant, je suis totalement triste et très inquiète, j’ai passé une nuit blanche durant 2 jours, en plus mon mari n’a pas réagi quand je lui ai annoncé la mauvaise  nouvelle, je croyais qu’il souffre vraiment à l’intérieur. J’étais très émue, j’ai pensé à mes deux enfants, j’ai bien réfléchi ……………, puis je suis allée voir mon médecin, quand j’ai appris le coût de l’opération qui s’élève à 1 000 000 Ar, je ne savais quoi à faire, car je n’avais pas cette somme.  

Mes amis m’ont  conseillés  d’aller à l’hôpital de Mahitsy à environs 30km à l’Ouest de Tana, j’étais bien accueillie  par les médecins, on a discuté ensemble et après consultation de mes dossiers, ils ont décidé de faire l’intervention chirurgicale.

Quelques mois plus tard après avoir fait encore certains analyses médicales, on m’a  encore annoncé de nouveaux que le sein gauche doit être enlevé,  en m’informant de l’évolution de mon cas pathologiques et que je dois encore me préparer pour certaine sommes d'argents.

En gardant la force avec tout un espoir de guérisons, j’ai commencé à chercher de l’argent mes amis m’ont conseillé de vendre des cakes et de faire des petits commerces en quelques mois avec l’aide de Dieu, j’ai rassemblé tout le fonds nécessaire pour l’intervention chirurgicale.

Depuis septembre, j'ai alors effectué deux chimiothérapies au début j'ai refusé de la faire en raison d’un problème d’argent, cependant mon médecin m'a convaincu que c'est le moyen le plus efficace pour mon traitement, entre temps, il m'a demandé d’aller voir la Fondation Akbaraly.

Financièrement la Fondation Akbaraly m'a épaulé de leurs mieux, vu que des cas semblables à moi font appel a eu.

La Fondation Akbaraly est devenue mon second foyer, à part l’aide financière et les médicaments qu’on m’a donnés gratuitement, on obtient aussi des soutiens moraux, psychologiques.

Nous, les malades,  comptons beaucoup sur la Fondation surtout dans nos futurs projets, c'est l'endroit où nous les patients peuvent partager  nos expériences et de discuter de nos problèmes de santé voire même de puiser de la force  ainsi que de la joie.

L’équipe de la Fondation est  très aimables envers nous.

Mon devis personnelle, que j’aimerai  partager à ceux qui sont encore dans le combat contre cette mauvaise maladie "Vivre l’instant présent" ne pas perdre de temps, ne pas tout remettre au lendemain, chaque jour est une chance à ne pas laisser courir.

J'aimerai aussi adresser un mot au Ministère de la Sante à Madagascar  les établissements publiques comme la CHU-HJRA n'ont pas de considération particulier vis à vis des malades du cancer au contraire, il y a trop de complications, les patients deviennent alors des expériences ou des essais cliniques, le coût du traitement est trop cher.

Aujourd'hui, comme je me sens mieux, je remercie infiniment le Bon Dieu, même si  je dois encore prendre des  médicaments  durant quelques années car je crois qu’Il est toujours avec moi.

Comme toutes les autres femmes, je ne m’arrêterai jamais de combattre car Dieu m’a donné une nouvelle vie, je suis décidée d’aller chercher un  travail,

Encore un Grand merci à Madame Cinzia,  la Présidente de cette initiative de créer la Fondation Akbaraly, à Dr Henri qui pour nous est plus qu’un père ainsi qu’à toute l’équipe qui reste toujours disponible avec un grand sourire à chaque fois qu’on vient à la Fondation.

 


DERNIERES tÉMOIGNAGE

Augustine

Divorcée, mère de 4 enfants, famille parrainée par l’Association Fihavanana

Lastest testimonial

J’ai fait la connaissance de Mme Cinzia il y a 15 ans.

En compagnie de mes 3 enfants, comme d’habitude, pour gagner ma vie, je devais aller deux fois par semaine ramasser des débris de carreaux auprès d’un magasin de construction et les vendre au marché.

Madame Cinzia était dans sa voiture et s’arrêtait juste à côté de nous, j’ai vraiment eu peur mais quand je l’ai vu sourire et nous dire bonjour, j’étais très rassurée et je me suis arrêtée pour parler avec elle aussi. Elle a demandé notre direction et pourquoi les enfants étaient avec moi et pas à l’école et je lui ai expliqué notre situation familiale. Après notre conversation, j’étais très contente, car elle m’avait dit d’aller chercher une école pour les enfants et qu’elle allait nous intégrer dans son Association nommée FIHAVANANA, pour la prise en charge de la scolarisation de tous mes enfants. Elle nous avait indiqué le bureau et nous avait demandé d’y remettre le plus tôt que possible tous les documents y afférent (frais de scolarisation, fournitures scolaires, uniformes…). Nous avons donc changé de direction et sommes retournés vite à la maison pour déposer les sacs pour les débris de carreaux et aller tout de suite à la recherche du plus proche établissement scolaire.

J’avoue que sans l’Association Fihavanana, moi et mes enfants nous serons trouvés dans la rue, je n’avais rien, rien…Il m’était impossible de les envoyer tous à l’école, car pour moi, il est injuste d’y inscrire un enfant et de laisser les 3 autres à la maison. Le mari à qui je me suis appuyé nous a complètement abandonné pour une autre vie, mais cela ne me décourage pas car grâce à Mme Cinzia et l’Association Fihavanana j’ai retrouvé la joie de vivre. J’espère que mes enfants auront tous une grande place dans la société, ils aiment tous étudier, ils font partie des enfants brillants à l’école, je ne les laisse jamais abandonner l’école. Je suis très stricte, même si je suis illettrée, je ne les laisse jamais négliger leurs études. 

Ils sont très conscients de l’importance du support financier et matériels de l’association Fihavanana, qui nous permet vraiment de vivre comme tout le monde ; non seulement pour notre loyer mensuel, mais aussi pour les frais de scolarités car ils fréquentent tous des établissements scolaires privés, sans oublier les diverses fournitures qu’on nous a offertes gratuitement à chaque début d’année scolaire. 

En un mot, mille...mille...mille…MERCI à Mme Cinzia et à toute l’équipe de l’Association FIHAVANANA.  


TÉMOIGNAGES PRÉCÉDENTS

Familles parrainées par l'Association Fihavanana

Lastest testimonial

Noro

Mariée, mère de 2 enfants, je suis une femme de ménage et mon mari est ouvrier dans la construction. A vrai dire, comme on fait un travail journalier, il nous est difficile de subvenir à tous nos besoins quotidiens.

Malgré nos difficultés, depuis le parrainage des frais de scolarisation de nos enfants, nous pouvons dire que nous avons une certaine stabilité, car notre mission consiste à fournir à nos enfants tous ce qu’ils ont besoin pour avoir une vie saine afin d’affronter leurs études et atteindre leurs objectifs.

Au nom de toute ma famille, je tiens à remercier l’Association Fihavanana de leur aide si précieuse, sans laquelle, mes enfants auront du déjà quitter l’école une fois terminé l’école élémentaire.

Mariette

Mère de 2 enfants. Comme la plupart des ménages n’ont pas encore accès à l’eau potable, mon travail consiste à livrer tous les jours des bidons d’eaux propres auprès de quelques foyers de mon village, quant à mon mari, il vend des réchauds fabriqués à partir des débris de fer ou des tôles.

Nous n’avons donc pas des salaires fixes mais nous devons travailler tous les jours pour pouvoir gagner notre vie, nous sommes très contents d’avoir pu trouver l’Association Fihavanana, qui a accepté de parrainer les études de nos enfants, depuis la préscolaire à ce jour. Anna ma fille ainée est actuellement en classe de 5ème. Je suis très contente de dire que comme tous les autres enfants, ils peuvent aussi fréquenter l’école pour un avenir meilleur. On peut dire que même si nous sommes pauvres matériellement, nous sommes très contents et remercions Dieu de nous avoir donné nos enfants comme richesse. Ils sont tous passés en classe supérieure, un grand MERCI à l’Association Fihavanana.

Ernestine

Mère de famille de 3 enfants. Je passe mon temps à laver les linges salles de mes voisins, mon mari fait un travail journalier comme maçon.

Une grande porte nous est ouverte depuis que nous avons connu l’Association Fihavanana.

Je suis très soulagée car, les frais scolaires sont très lourds pour notre budget surtout pour la rentrée scolaire, si on fait les comptes, il nous est vraiment impossible de les supporter, cependant, grâce au parrainage de Fihavanana, qui nous est très précieuse, nos enfants ont acquit leur droit d’aller à l’école et puissent aller loin pour un avenir meilleur.

Un grand merci de la part de nous tous pour Mme Cinzia et l’Association Fihavanana.

 


Lettre de M. Sofoloniaina

Père du petit Nicki Antoine, atteint de Leucemie Aigue / Lymphoblastique.

Lastest testimonial
Madame la Présidente de la Fondation Akbaraly,
Comment vous remercier de l’aide précieuse que vous nous avez accordée?

Acculés par la cherté de la chimiothérapie de notre fils Nicki, nous nous sommes trouvés au bord du gouffre. Nous ne savions plus vers qui nous tourner.

Vous avez accordé votre compassion en réglant une partie des dépenses des médicaments. Votre aide a permis à son rétablissement.

Nous tenons vous exprimer notre reconnaissance pour ce qui s’avère être une réelle preuve d’humanité. Nous espérons que vous ne l'abandonnez pas, car le cancer du sang est un combat à long terme.

Nous comptons sur votre aide à venir et vous remercions d'avance.

Nous vous prions de recevoir, Madame la Présidente, nos respectueuses salutations.

Louis Patrick SOLOFONIAINA

 


Docteur RAFARALAHIVOAVY Tojo Rémi

Radiologue & Echographe


La première fois où j’ai été à Fianarantsoa, grande fut ma surprise d’avoir fait la découverte du centre Rex, car par expériences et comme j’ai toujours travaillé dans des grandes hôpitaux de la Capitale, je n’avais jamais imaginé qu’il pouvait y avoir un centre avec des matériels très adéquats.

En tant que Radiologue et Echographe, j’ai commencé à travailler pour le centre en 2015 et cela dans le cadre du dépistage du cancer de sein par la mammographie et l’échographie mammaire.

En tant que médecin, il a été beaucoup remarqué que la plupart des malgaches ne consultent le médecin qu’à un stade très évolué de leur maladie, mais grâce à l’existence du Centre Rex œuvrant dans la lutte contre les cancers gynécologiques et mammaires, on a pu avoir des mesures   préventives pour le dépistage précoce grâce aux campagnes de sensibilisation menées par l’équipe de ce centre auprès de la population Fianaroise et de ses environs.

Comme ce centre travaille aussi avec des centres de santé en périphérie, plusieurs femmes puissent aussi bénéficier de cette action de sensibilisation.

Je souligne qu’il est vraiment nécessaire de faire un dépistage précoce car l’évolution de la maladie sera plus favorable et l’espérance de vie sera plus longue.

En termes de prestations, les prix sont vraiment adaptés aux personnes défavorisées qui manquent de moyens financiers.

Pour terminer, le centre est équipé d’un personnel dynamique, dévoué et bienveillant toujours prêt à aider les nécessiteux et je pense que c’est vraiment un atout majeur.

Merci à toute l’équipe.

 


Témoignage des détenues dans le pénitentiaire de Fianarantsoa

RASOLOARINIVO

Une femme détenue:

C’est la première fois que j’apprends qu’il y a des précautions à prendre pour éviter le cancer du col de l’utérus et du sein. Je peux vous dire que la séance de sensibilisation de l’équipe du Rex était très importante surtout pour nous femmes détenues, car je n’étais pas du tout convaincue de faire le dépistage si je me trouve actuellement dans un autre endroit, car non seulement je ne voulais pas perdre du temps à cause de mon occupation, mais il y a aussi la peur.

Je suis maintenant convaincue et je peux dire à toutes les femmes que ce dépistage est nécessaire, quelque chose qu’on doit mettre en priorité dans notre vie, il n’y a pas des signes extérieurs et pourtant il n’y a plus rien à faire une fois atteinte du cancer. Nous devons absolument prendre soin de notre santé.

Même si je vis actuellement en prison, je peux vous dire que je suis très contente de pouvoir faire gratuitement le « Pap Test » et « l’examen de sein », sans oublier qu’on nous a appris comment faire l’autopalpation, cela va bien sûre marquer mon passage dans cette endroit, je vous promets que j’aurai une grande mission à faire auprès de mes entourages une fois avoir ma liberté.

Une autre détenue:

J’ai déjà entendu parler de ces 2 mots « sensibilisation » et « dépistage », car l’équipe du Rex était déjà venue faire une séance de sensibilisation auprès de la Société où mon mari travaille, j’ai refusé carrément d’y aller même s’il m’en a parlé, car non seulement j’avais eu peur mais j’ai dit aussi que je ne voulais pas perdre mon temps.

Cependant, j’avoue que, malgré ma situation de détenue, je suis très contente de pouvoir faire aussi, gratuitement le « Pap – Test » et « l’auto-examen de sein » en prison. J’ai accepté de le faire parce que j’ai appris qu’il ne faut jamais négliger le fait de prendre soin de sa santé.

Il est très important de savoir que quelque part il y a un organisme de santé comme le Rex qui se soucie de notre état de santé et de notre avenir et qui met à notre disposition une équipe souriante et pleine de gentillesse.


Chef Mamisoa Tolojanahary (Chef d’Etablissement pénitentiaire de Fianarantsoa)

Grâce au projet de collaboration entre la Direction Interrégionale de l’Administration Pénitentiaire de la région Haute Matsiatra et le centre Rex, que je souligne est un très grand projet et unique dans le domaine de la prise en charge de la santé des détenues de cette région, nous avons le grand avantage de pouvoir faire un "DEPISTAGE GRATUIT" du cancer du col de l’utérus et du cancer de sein.

En tant que leader et premier responsable, voire même Chef d’Etablissement pénitentiaire, nous avons une grande obligation vis-à-vis de tout le personnel de l’administration pénitentiaire, de leurs familles et plus précisément des détenues, nous devons toujours donner des bons exemples, spécialement sur la prise en charge de la santé de son corps tout en sachant que malgré leurs situations, elles ont toujours droit à la santé et à l’éducation comme toutes les autres femmes.

Si, maintenant, elles sont décidées à se faire dépister c’est que le message est passé, et qu’elles sont tous convaincues sur l’importance du diagnostic précoce du cancer du col de l’utérus et du sein.
Nous avions appelé l’équipe du Rex pour la campagne de sensibilisation au sein de la prison, tout en expliquant la précaution à prendre et l’effet néfaste du cancer avant qu’il ne soit pas trop tard. A part cela, celles qui ont déjà fait le dépistage en parlent aux autres et c’est très efficace, cela nous encourage et nous donne de l’espérance car elles n’y vont pas rester durant toute la vie, et que cela fait partie de leurs expériences, qui resteront gravés dans la mémoire une fois où elles vont être libérées.

Nous vous garantissons qu’une fois libérées, elles vont partager cette expérience là où elles seront, et cela va beaucoup les aider dans la réinsertion sociale. Elles pourront bien sûre convaincre et aider les autres femmes de leurs villages à éradiquer et à lutter contre cette maladie par la sensibilisation et le dépistage.

Tout cela est possible grâce à l’implantation du Centre Rex au sein de la Region Haute Matsiatra, sans oublier l’initiative, l’effort, la volonté, la disponibilité, la politique et stratégie des dirigeants et de toute l’équipe, car il est très important de mobiliser tout l’équipe d’aller vers la population cible.
En un mot, un grand « MERCI », votre présence parmi nous est très importante.

Merci pour la prise en charge de  la santé des  détenues de toute la Région Haute Matsiatra et de notre famille.

Merci pour ce "Dépistage Gratuit"
Merci à la Fondatrice de ce Projet pour sauver la vie des Femmes Malgaches,
Merci à la Fondation Akbaraly,
Merci à La Vita Per Te.

ENCORE MERCI

 


Jeune Chambre Internationale de Fianarantsoa

En tant que partenaire, nous avions commencé à travailler en collaboration avec la Fondation Akbaraly et puis avec l’ONG la Vita Per Te, depuis l’ouverture de ce centre à ce jour.

Cette action de sensibilisation, rentre dans le cadre de la valeur du "JCI" (Jeune Chambre Internationale) qui est "Servir l’humanité constitue l’œuvre la plus noble d’une vie".

Nous avions marché main dans la main tout en mettant gracieusement nos talents et nos disponibilités au service de la population par le biais de ce Centre de dépistage contre le cancer du col de l’utérus et du sein connu sous le nom de "Rex".
Nous avions commencé à faire la sensibilisation accompagnée d’une animation auprès des

Fokontany ou des quartiers, nous avons constaté que beaucoup de femmes étaient  déjà  venues au centre pour se faire dépister et cela continue jusqu’à nos jours.  

Il faut noter que pour se faire dépister, les femmes ne prennent pas une décision hâtive, des fois nous sommes obligés d’y retourner une autre fois pour les convaincre,  tout en exposant les bienfaits de la sensibilisation et du dépistage à commencer par soi même, la famille et l’environnement voir même la nation.

Même si nous ne sommes pas des spécialistes en la matière, nous sommes  obligés  d’expliquer quelques détails techniques du dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein, pour nous l’essentiel c’est de faire passer le message et qu’on arrive à les convaincre, cela grâce à la formation que le personnel et  la direction nous ont dispensé.

Le fait de voir et d’entendre qu’une femme est décidée à venir au Rex suite à une campagne de sensibilisation,  nous a fait tellement plaisir car le nombre de victime diminue, on sauve une vie. Tout en sachant que la sensibilisation et  le dépistage seront destinés aux femmes saines et non pas malades.

Ce centre fait partie des Patrimoines de la région Haute Matsiatra, quelque soit la classe sociale, avec un service gratuit,  la porte est toujours ouverte à toute la population.

Pour terminer, nous tenons vivement à remercier Mme Cinzia Catalfamo Akbaraly, la Présidente et Fondatrice de ce « Projet »  d’avoir choisi Fianarantsoa pour l’implantation de ce centre, ainsi que les Dirigeants sur place, sans oublier tout le personnel de vos grandes  disponibilités et efforts pour aider la population et les femmes malgaches dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein.

 


Club Soroptimist Fianarantsoa

Parmi nos actions, la Prévention et la Sensibilisation font partie de notre mission car cela rentre dans le cadre d’amélioration de la vie des femmes.

En tant que Club de service féminin et partenaire, nous mettons notre disponibilité en faveur de la Fondation Akbaraly et de l’ONG La Vita per Te, et cela dans le but de toucher et de conscientiser les femmes sur l’importance du dépistage du cancer.  

Nous menons des actions d’information et de sensibilisation auprès des jeunes universitaires, des institutrices, des groupes de femmes et diverses associations. Notre champs d’activité n’est pas limité dans la ville de Fianarantsoa seulement mais nous nous déplaçons aussi dans les autres districts.

Avoir ce centre de santé spécialisé dans la prévention et la détection des cancers gynécologiques et mammaires à Fianarantsoa est un privilège pour toute la population de la Région Haute Matsiatra.

Non seulement le centre est doté des équipements et matériels adéquats, mais le plus important  nous avons ici aussi des personnels qualifiés qui donnent le maximum pour pouvoir passer le message et convaincre les femmes à venir au Rex  pour se faire dépister et à prendre soin de leur état de santé. C’est chose qui n’est pas du tout facile dans ce milieu, cependant grâce à leurs talents et bonnes volontés nous pouvons dire que beaucoup de mères de familles et des jeunes filles ont pu échapper à cette maladie.  

Nous adressons nos plus vifs remerciements à l’initiateur de ce projet, aux dirigeants et à toute l’équipe, BRAVO ! Vous faites un excellent travail.



Jeune Leader de Fianarantsoa

Nous sommes une organisation œuvrant pour la Santé et le Leadership des jeunes adolescents à Fianarantsoa et nous nous occupons des jeunes qui fréquentent le Centre d’ Enseignement Général public, au niveau de la Circonscription Scolaire de la région Haute Matsiatra.

Notre organisme est composé des jeunes universitaires entre 18 à 25 ans. Dans notre missions nous avons en priorité comme cibles les jeunes, nous donnons des cours gratuits sur la santé reproductives, de ce fait leadership et lutte contre le cancer font partie de notre sujet.

Grâce à la formation dispensée par l’équipe du Rex, nous faisons donc une campagne de sensibilisation, et essayant tout le temps de convaincre les jeunes à se faire dépister, tout en leur exposant l’effet néfaste de cette maladie. Pour les conscientiser, nous faisons toujours savoir aux jeunes que même s’il a la volonté de contribuer ou de prendre part au développement de son pays avec un bon projet en main,  il ne pourra rien faire, il ne sera pas utile et deviendra un charge pour la famille et la société. 

Nous passons les messages de sensibilisation à travers des activités ludiques, nous sommes soit binôme ou trinôme, même si nous sommes des jeunes garçons, il est important d’avouer que nous sommes très passionnés par cette action car nous avons des sœurs et nous avons aussi une mère.

Donc, c’est faux de penser que seuls les messages se passent entre femmes, nous accompagnons donc nos jeunes au Rex pour faire le Pap Test.

Nous sommes très contents de travailler  avec l’ONG La Vita Per Te et la Fondation Akbaraly, ce sont nos partenaires, nous  sommes très reconnaissants envers eux, un grand merci d’avoir pensé  aux jeunes Fian rois,  les Leaders  de  demain, nous avons la chance d’avoir ce centre à Fianarantsoa son existence constitue  un développement durable  non seulement pour  notre région mais pour  la future  génération. 

Cela nous a fait tellement plaisir de pouvoir participer ce jour à la Célébration de la Journée Mondiale  contre le  Cancer avec le monde entier, nous allons faire une large diffusion, nous allons  continuer à en parler avec les jeunes comme nous , nous pouvons et chaque personne peut aussi apporter une contribution pour  la lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus.

Encore merci, nous mettons notre talent à votre disponibilité.



Leader du Scoutisme Féminin à Madagascar


Nous sommes tous réunis à Fianarantsoa pour une autre mission et nous nous en profitons pour participer à la célébration de la Journée Mondiale du Cancer, nous avions reçu une invitation et nous voilà.

Très impressionnées par l’organisation de cet événement, nous vous encourageons de continuer jusqu’au bout, la population a besoin de vous.

En tant qu’éducateur et leader au sein du scoutisme féminin à Madagascar, nous avons une grande obligation d’élever les jeunes filles membres de notre association comme nos propres enfants, la raison pour laquelle nous les avions demandées de prendre part à la célébration de cette Journée Mondiale contre le Contre le cancer pour qu’elles soient conscientes de l’importance de leur état de santé, car elles seront notre avenir. Elles vont être toutes des responsables donc il est temps de les faire connaitre toutes les précautions à prendre, tout en sachant que le fait de savoir le résultat d’un Pap Test nous rend vraiment tranquille.

La campagne de sensibilisation et le dépistage rectifient les fausses idées car le fait d’avoir un mauvais signe par rapport à sa santé ne veut tout le temps pas dire qu’on a un cancer.

Comme nous avons eu la chance d’avoir un centre de référence à Fianarantsoa dont le « REX », l’important c’est de diriger et convaincre tout le monde à se faire dépister, nous avons reçu le message aujourd’hui qu’ensemble nous pouvons tous lutter contre le cancer du Sein et du Col de l’Utérus, donc je peux aider mes entourages à y combattre en leur parlant du dépistage.  

Avant, c’était un sujet tabou, on avait même peur de montrer son corps aux médecins car on avait honte mais actuellement, grâce à l’évolution de la technologie et surtout l’implantation de cette centre à Fianarantsoa, tout le monde peut en parler et cela grâce aux messages véhiculés par les personnels de santé auprès du Rex, un message qui ôte la peur, la honte et la mort. A part cela, nous avons de la chance d’avoir une prestation gratuite où toutes les classes sociales pourront en bénéficier.

Pour une solidarité féminine nous allons marquer cette journée dans l’historique du Scoutisme Féminin, non seulement à Fianarantsoa, mais pour nous tous à Madagascar.



RASOAMALALA Victorine

Je suis une mère célibataire de 49 ans, j’ai un fils de 18 ans, je suis une lessiveuse.

Dans la matinée du 06 mai 2010,  au moment où j’ai pris mon bain, j’ai découvert un petit bouton comme une graine de haricot au niveau de mon sein droit, cela ne me faisait pas  mal du  tout mais m’avait dérangé quelquefois,  la raison pour laquelle je ne m’en souciais pas. J’en ai parlé avec les femmes de mon entourage, certaines m’ont  conseillé d’aller voir un médecin et les autres m’ont dit qu’il ne faut pas toucher et le laisser là seulement ce n’est rien.

Deux mois après,  une de mes nièces  en faculté de Science Humaines auprès de l’Université a été passée à la maison pour nous rendre visite, je lui ai exposé mon cas lui montrai le petit bouton, elle m’a forcé d’aller voir tout de suite un médecin, tout en parlant qu’une de ses copines avait le même cas et cela avait été déclaré officiellement qu’il s’agit d’un cancer du sein.  Je lui ai répondu que tout c’est que je sais, le cancer est une plaie.

Cependant , ma nièce a beaucoup insisté à c’est que j’aille voir tout de suite un médecin, elle s’était organisée pour  me convaincre et arranger tout les rendez-vous possibles, après quelques mois j’ai été reçu par une oncologue auprès d’un hôpital public, j’ai été bien reçue, on m’a prescrit la mammographie  et tous les examens possibles pour pouvoir détecter ma maladie, le résultat , "  Cancer du sein", j’étais vraiment bouleversée par cette nouvelle en plus je n’avait plus de l’argent.

Je ne pouvais plus rien faire et j’ai tout laissé tombé, entretemps,  la petite graine a pris de volume, je me suis retournée voir l’oncologue en Septembre 2011, elle m’a dit de tout refaire mais je n’avais plus le moyen, elle m’a dit  de ne plus attendre et m’a demandé aussitôt que possible de commencer à faire la chimiothérapie en m’expliquant tous les symptômes et l’évolution de cette maladie, en tout on m’avait prescrit 8 chimios. Comme évoqué ci-dessus, je n’ai plus d’argent, j’étais  rentrée tout de suite à la maison en sanglotant, je n’ai pas pris aucun médicament, je n’ai  rien fait, les gens m’ont conseillé de faire ceci ou cela, mais je ne les ai pas écoutés.

En Décembre 2011, après  une longue réflexion, je me suis décidée d’en parler à toute ma famille, je leur ai exposé  mon cas. A l’issue de notre réunion, toute ma famille a décidé de me soutenir et de m’aider financièrement. J’étais allée voir pour la troisième fois l’oncologue, elle a essayé de me convaincre que je dois faire 4 chimiothérapie après je dois être opérée, et tout cela avec mon accord, j’avais tout de suite accepté la proposition car je veux m’en sortir de cette maladie.

J’ai commencé mon premier chimio le 22 Décembre 11 et cela tous les 21 jours. L’argent collecté a été arrivé jusqu’au 3 è chimio, je n’ai plus rien  pour les restes du traitement, et pourtant, je n’ai pas baissé les bras, j’ai  parlé avec les médecins et  on s’est parlé aussi entre malade pour  pouvoir trouver la solution.

Au mois de Janvier 2012, une dame malade avec elle  j’avais partagée la même chambre d’hôpital  m’a parlé d’une Fondation Akbaraly, et  m’a conduit jusqu’à la porte de cette Fondation. J’ai été très bien reçue par  une responsable entourée par une équipe souriante et  disponible. Je leur ai exposé mon  en  présentant mes dossiers médicaux, une  belle image qui reste toujours gravée dans ma mémoire.

Après une longue conversation,   pour leur permettre d’étudier mon dossier toute l’équipe m’a demandée de revenir  le lendemain à la même heure.  Depuis ce temps, mes soins et traitements ont été  pris en charge par la Fondation Akbaraly,  je n’ai raté aucun chimio, tout s’était bien passé.  J’ai  pu  achever jusqu’au bout.

Je continue toujours à fréquenter cette  Fondation, je vous suis très reconnaissante, grâce à votre soutien, votre assistance et votre encouragement,  je trouve encore la joie de vivre, d’apprécier et d’apprendre à  partager ensemble avec mon fils unique et mes entourages  le bon moment que Dieu met devant moi.

Mes  vifs remerciements à la Fondatrice et Présidente «  Madame Cinzia » de sa volonté, son dévouement de créer cette Fondation Akbaraly, d’avoir pensé à la santé des femmes et mères  malgaches,  la seule à ma connaissance qui s’occupe du Cancer  des femmes  à Madagascar.

Bon courage à toute l’équipe, longue VIE à la Fondation Akbaraly.

 


RAOLIARISON Tiana Ursula

En Avril 2015, après différents analyses et une biopsie le docteur m’a annoncé que je suis atteinte d’un cancer dit «Lymphome hodgkineen», ce même mois, j’ai tout de suite commencé la chimiothérapie, le traitement était trop coûteux et ses effets secondaires insupportables.

Heureusement à partir de mon quatrième cure, j’ai entendu parler de la Fondation Akbaraly qui peut aider les personnes malades du cancer. Je n’ai pas hésité à venir à la Fondation et  le docteur ainsi que  le personnel m’ont accueilli avec gentillesse et un cœur ouvert.

La Fondation m’a donné gratuitement quelques médicaments et aussi de l’argent pour subvenir aux dépenses des autres médicaments que  je dois encore acheter, cela m’a beaucoup aidé non seulement du côté  matériel ou  financier mais m’a aussi donné  du courage et l’espérance que je vais être guérie.

J’ai été très touchée et je me suis rendue compte qu’avec  la sympathie et  l’amour de notre entourage, on peut vivre comme les autres même si on  sait  que  le cancer est une maladie très dure, cependant le plus important dans tout cela c’est la PRIERE, la FOI et la CONFIANCE en DIEU. Il faut  tenir  bon et aller  de l’avant, malgré toutes les difficultés  car Dieu  ne nous abandonne jamais comme Il nous a promis.

Alors, je m’adresse à tous ceux  qui souffrent du cancer : on peut soigner  cette maladie avec l’aide et l’amour de notre entourage et surtout avec les mains protectrices du Seigneur tout Puissant.

Merci infiniment à Dieu et surtout à Madame La Présidente de la Fondation, à tout le personnel  et particulièrement  Bon Courage  au Docteur pour son travail.

Soyons unis, soyons forts pour combattre le cancer!


RAZANAZAFY Maria Goretti


Mère de famille,51 ans, 3 enfants, enseignante , prof SVT habite à 25 km de la ville de Fianarantsoa.

Une mère de mes élèves  m’a parlé de l’Octobre Rose car elle l’a entendue  à la radio, elle y était déjà venue. Je me suis précipitée de venir au Rex, car l’explication que j’ai entendue m’a fait vraiment peur.

Donc, j’ai  confié mes élèves à une de mes collègues, je suis déjà là hier mais  comme il y avait beaucoup de femmes, on m’a dit de retourner aujourd’hui.  Je suis très contente d’être ici, je pense qu’avec mon salaire et en listant les dépenses quotidiennes de la famille,  je n’arrive jamais à payer la mammographie et le Pap Test, je répète encore que je suis très contente par le fait de pouvoir  faire  la mammographie et le Pap Test, gratuitement, j’ai de la chance.

Nous, les femmes à Fianarantsoa sommes tous heureuse d’avoir ce centre .J’en profite pour passer un message à toutes les femmes de Fianarantsoa  de venir au Rex, même à ceux qui sont de passage, car il vaut mieux prévenir que guérir.

Un grand merci à tout le personnel de votre accueil chaleureux, de votre partage d’expériences  sur le fait de nous apprendre à faire l’autopalpation, en un mot, un passage très marquant, je vais rentrer avec un «Beau Cadeau» que je hâte de partager avec les mères de mes  élèves, en tant qu’enseignante j’ai le devoir de les apprendre, en leur parlant des conséquences néfastes du cancer, c’est effrayant …………….., Je vais les convaincre de venir au Rex.

J’encourage le personnel de ce Centre  plus particulièrement le Fondateur de ce Projet   de continuer jusqu’au bout, nous les femmes on  a besoin  de « Vous » je souhaite à c’est que toutes les femmes de Madagascar puissent en profiter.

Encore, un grand merci, avec votre professionnalisme, vous avez-pu vaincre notre peur, nos soucis par rapport à notre santé, vous nous donnez une assurance, votre présence à Fianarantsoa est une garantie par rapport à  notre santé, qui est pour moi un programme de Dieu mais pas un hasard.

Je crois qu’il y a encore des  femmes  qui ne connaissent  pas encore ce centre alors, vas-y  il faut continuer de faire une publicité et encourager les femmes qui ont été passées au Rex de parler de ce centre aux autres "le radio trottoir"

Je vais encore revenir demain pour participer au Zumba .


RASOLOARINIVO

Mère de famille, 58 ans, 9 enfants , elle habite à 30 km de Fianarantsoa , Lessiveuse.

J’ai entendu parlé de l’Octobre Rose à la Radio de ce fait je suis venue spécialement au Rex , je suis arrivée à Fianarantsoa  hier matin pour faire le Pap-test et aujourd’hui je suis venue faire la mammographie car je me soucie de mon état de santé , je vous dit que j’ai dépensé toutes mes économies pour venir  ici , car j’ai pris un  taxi-brousse donc j’ai payé des frais , le repas durant mon séjour à Fianarantsoa . Mais cela ne fait rien, je n’ai pas peur de venir au Rex et de se faire dépister  car je trouve que c’est très  important de tout savoir sur ma santé.  Je suis là entre des bonnes mains, j’ai envie encore d’y retourner. J’ai appris beaucoup de chose sur la santé d’une femme, important surtout de savoir comment on fait l’autopalpation pour savoir si je suis en bonne santé ou non ,  je vais apprendre mes enfants et je vais leur raconter tout que c’est nécessaire. Le personnel est très  gentil, les médecins sont très disponibles.

La première  fois  pour moi de faire la mammographie et le Pap Test, cela ne fait pas mal et ne demande pas beaucoup de temps.

Même si l’Octobre Rose est fini, j’invite  toutes les femmes de Fianarantsoa et des ses alentours à venir au Rex, il faut y aller. Prends soin de votre santé, car nous avons une grande place dans la famille, tant qu’on vit encore il faut s’occuper de sa santé. Il ne faut pas avoir peur.

Enfin, j’adresse un grand merci à l’initiateur de ce projet  car vous prenez-soin de la vie des pauvres, vous nous donnez la vie car nous dépensons plus de ce que  nous dépensons  aujourd’hui si nous sommes malades. Je suis contente d’y revenir pour prendre le résultat de la mammographie et du ¨Pap Test.

Encore pour terminer, merci à toute l’équipe.


RASOANANDRASANA Marie Juliette

Mère de famille, 53 ans, 5 enfants, femme au foyer.

Je suis une  amie de ce centre, j’ai fréquenté le CDS depuis 2012, la première fois où j’ai fait le Pap Test , je fais mon contrôle tous les 3 ans, à noter que  le résultat de mon Pap Test n’était pas du tout satisfaisant , par la suite le médecin m’a prescrit des médicaments  pour un traitement  d’une année, donc en 2015 j’y étais pour faire mon contrôle, je me sens bien maintenant. A ce moment là, on m’a proposé de faire aussi la mammographie  et m’a appris à faire l’autopalpation. Depuis ce temps, je ne m’arrête pas de le faire et j’en ai parlé à tout le monde surtout à mes enfants.

En tant que responsable au sein de notre paroisse, j’encourage surtout les jeunes  femmes à venir au Rex  , pour faire le Pap Test et la mammographie, j’en parle dès que l’occasion se présente, car il est très important de connaitre son état de santé , cela enlève l’angoisse, la peur, il faut  prendre soin de soi-même ………….. 

"Vaut mieux prévenir  que guérir"

Je remercie premièrement le Bon Dieu, de nous avoir donné  Mme La Présidente  et sa famille  de leur dévouement et affection pour les femmes malgaches, et d’avoir accepté cette grande  mission  pour sauver la vie des femmes malgaches, elle a tout donné.

Ce Centre est  un trésor pour moi et pour toutes les Fianaroises, cela  fait partie des Patrimoines  de notre pays et de la Région Haute Matsihatra.

Un grand merci à la Fondation Akbaraly et toute l’équipe de l’ONG La Vita Per Te  pour votre volonté, votre abnégation et votre professionnalisme, vous êtes spécial,  il ne faut pas oublier que vous êtes en train de jouer le rôle d’un équipe de "SAUVETEUR" .Il faut y aller jusqu’au bout.

Un message particulier à tous les jeunes et adolescents qui entrent en connaissance avec la « Relation Sexuelle ». Prenez-soin de votre état de santé et de votre avenir,  je vous invite à venir au Rex pour  faire la mammographie et le Pap Test, il ne faut pas dormir, vous êtes l’avenir de notre pays.  Il ne faut pas oublier que vous ne connaissez pas vraiment  l’antécédent de votre partenaire, ni leur historique, il ne faut pas se laisser aveugler par l’amour et de bonnes paroles.

A toutes les femmes, venez faire la mammographie, nous avons de la chance d’avoir ce Centre à Fianarantsoa, il suffit d’un pas et nous y arriverons,  il faut combattre la peur et penser à l’avenir de notre famille, voire même à notre pays.  Je vous le dit que pour ce qui  concerne mon état de santé, je  vis  maintenant dans une totale sérénité, je ne me suis pas arrêté là, je fais partie  actuellement des donneurs de sang de l’hôpital de Fianarantsoa, car j’aime sauver une vie.

 


RAHANTANIRINA Soa Nomenjanahary

42 ans, mère de famille, 3 enfants, enseignante auprès d’un Centre d’Enseignement Secondaire (Public), de la province de Fianarantsoa, elle habite à 30 km de Fianarantsoa.

C’est la deuxième fois que  je viens ici, la première fois  j’ y était  pour un Pap Test , mais aujourd’hui , je veux marquer  la célébration de l’Octobre Rose avec toutes les femmes du monde entier,  je  vais faire la mammographie, cela tombe bien car il y a 5 jours  j’ai senti une douleur au niveau de mon sein gauche, je  me soucie de mon état de santé, j’étais déjà arrivée à Fianarantsoa il y 2 jours mais, j’étais venue trop tard hier et je dois revenir ce matin, l’essentiel pour  moi c’est de faire la mammographie, j’attends mon tour . Je suis très contente  car je ne savais pas que c’est «Gratuit », c’est du jamais vu, tout service est payant dans un hôpital, dans un dispensaire, je dois préparer au moins  150 000 Ariary, il n’y a pas de sentiment on ne vous soigne pas si vous n’avez pas de l’argent,  pour venir se soigner à Fianarantsoa sans compter notre frais de transport.  

Je suis très satisfaite du service offert par le Rex, et adresse mes vifs remerciements au fondateur de ce projet  ainsi qu’à toute l’équipe du Directeur au femme de ménage, cet endroit est très propre et des fois les gens ont un peu peur d’y rentrer et c’est ce qui m’était arrivée la première fois où j’y étais venue.

Je crois que depuis l’existence du Rex à Fianarantsoa, bon nombre de femmes  a pu échapper à la mort, le nombre d’enfants orphelins démunie. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas facile de soigner un malade de cancer,  non seulement la personne souffre mais toute la vie  familiale est déstabilisée, des fois on doit vendre tout ce qu’on possède, les meubles, la terre, les  rizières, les bétails ………..  Les médicaments coûtent très cher.

En conclusion pour éviter tout cela, c’est simple, il faut prendre soin de son corps, inutile d’aller plus loin,  la solutions est là, dont je parle de ce Centre au Rex.

Venez- nombreux, parles –en avec vos entourages que le cancer est dangereux mais on peut vraiment l’éviter si on arrive à le détecter à l’avance. J’envie toujours d’assister à des campagnes de sensibilisation car je m’en souviens bien qu’on a appris à faire l’autopalpation, je souhaite à ce que  tout le monde  soit consciente de l’importance de la mammographie et le Pap Test.

Merci, encore mille merci!

 


JULIETTE

Mère de famille, 51 ans, 3 enfants, caissière dispensatrice dans un hôpital public de la ville de Fianarantsoa.

En tant qu’habitant de la ville de Fianarantsoa, je connais ce Centre mais, c’est la première fois d’y mettre les pieds, au fait, j’ai entendu parler de cet événement à la radio. Là – maintenant, je viens de sortir de mon lieu de mon tour de garde  à l’hôpital,  je ne me suis même pas rentrer à la maison, mais  je m’ suis précipitée pour faire la mammographie.

J’avais une sœur décédée suite à un cancer du sein à l’âge de 42 ans, j’ai vu sa souffrance et celle de toute la famille, il n’y en avait plus rien à faire car c’était trop tard, si on a su qu’on pourra éviter cette grave maladie, ma sœur………… (en gardant un moment de silence), la raison pour laquelle , je suis venue, car je veux savoir tout sur mon état de santé, j’ai essayé de combattre la peur à mon intérieur et Dieu merci , je suis arrivée là, car je trouve que c’est très important.

Ce centre nous donne de l’assurance, franchement nous, les femmes à Fianarantsoa ont besoin de vous, et au nom de toutes les femmes je vous dis "Merci" avec un grand "M"  et "Bon courage", il faut aller jusqu’au bout.

J’encourage toutes les femmes  mariées ou non à  venir au Rex pour  tout savoir sur notre état de santé, de faire  la mammographie et  le Pap-Test , n’ayez- pas peur, cela ne fait pas mal, il n’y a pas d’effet secondaire,  vous pourriez-même y amener vos enfants pour se faire soigner, il y a tout ce qu’il vous faut.

Le cancer ne  choisit pas, quelque soit notre classe sociale, nous pourrions être  "TOUS" victimes  si nous ne faisons pas attention à notre santé. 

 


ENFANTS DU SOLEIL

"Enfants du Soleil" une association qui s’occupe des femmes abandonnées et de leurs enfants.

A l’occasion de l’Octobre Rose, nous, équipe de l’association «  Enfant su Soleil à Fianarantsoa » est  venue spécialement ce jour pour faire là Mammographie et le PAP Test,   nous avions été touchées  par une campagne de sensibilisation faite par l’équipe du Rex, et après avoir pris connaissance du mot cancer et de ses impacts sur la santé et la vie d’une femme et celle de sa famille, ainsi que les termes : « prévention »  et  « dépistage »,  nous nous sommes discutées entre nous et nous sommes toutes convaincues qu’il faut prendre soin de notre état de santé. Nous  pensons  que  c’est une sonnette d’Alarme pour  toutes les femmes, on est très consciente de la difficulté  surmontée  par une personne atteinte de cette maladie.

Un message que nous voudrions passer à toutes les femmes   quelque soit votre âge, il faut combattre la peur  d’aller voir un médecin et d’exposer votre cas  à  un spécialiste de santé, venez- au Rex, ce centre est pour tout le monde,  ils sont très gentils et disponibles pour nous recevoir, la porte nous est- grande ouverte, c’est la maison de tout le monde.

Enfin, nous voudrions crier très fort et courir partout  pour encourager les femmes de rejoindre ce
« Centre » pour se faire dépister du cancer du sein et du col de l’utérus.  Nous avons de la chance, savez-vous qu’il y des femmes   qui viennent de loin , rien que pour  la mammographie et le Pap Test  au Rex  pour  une question de confiance et de prestation.

Nous sommes prêtes à  unir  notre effort, nous nous engageons pour devenir volontaire et animateur  pour toute la sensibilisation, nous voudrions toucher toutes les femmes  que «  il vaut mieux prévenir que guérir ».

Un grand merci à l’initiateur de ce projet  et à toute l’équipe sans oublier la « Fondation Akbaraly » et l’ « ONG La Vita Per Te ».



RAZAFIMANDIMBY Alain Kevin

Un petit garçon orphelin, 8 mois, pris en charge par le service pédiatrie et nutrition du Rex depuis qui’ il est 3 mois, il a pesé 1kg et demi à ce moment là, il devait être hospitalisé pour une surveillance de près, car il était très petit et malnutri.

Il a bien grandi, très costaux et résiste bien et vit actuellement avec sa grand-mère et ils viennent prendre  gratuitement  de la nourriture et les compléments alimentaires au Rex tous les vendredis.

Je tiens à remercier  la Fondateur de ce Projet, les Dirigeant, tout le personnel  et plus particulièrement le service pédiatrie et  nutrition du Centre , qui sont tous devenus l’ami de Kevin,  dit la grand-mère , ils se sont vraiment occupés de nous , merci pour votre œuvre de bienfaisance et pour votre affection  pour  Kevin  , nous avons trouvé une raison de vivre  très significative depuis  que nous avions fréquenté ce Centre, Kevin a  maintenant une vie normale comme tous les enfants .

Le Rex , c’est le deuxième foyer de Kevin, il va grandir ici , vous faites tous partie de sa famille. Je suis très contente  et très  satisfaite de la qualité de votre travail, bon courage  je souhaite une très longue vie à ce Centre.

Je ne sais plus comment vous  remercier, je n’ai  rien à vous donner  et  offrir en retour et à titre de récompense  mais je ne cesse pas de prier pour vous tous  car vous êtes en train de sauver des vies.



Sister Mary Justine / Sister Florine

Témoignage de Sœur Marie Florine et de Sœur Florine de la Congrégation des Sœurs Capucines de l’Immaculée de Lourdes à Fianarantsoa. Elles ont effectué un stage de 3 semaines auprès du Centre Rex.

Sister Mary Justine

J’ai eu de la chance de pouvoir effectuer un stage de courte durée mais qui a permis d’enrichir mes connaissances  et mes expériences  sur le dépistage du cancer des seins et du col de l’utérus. En découvrant plusieurs cas, je suis convaincue que cette maladie existe vraiment.

Maintenant , je suis prête non seulement à  participer à la sensibilisation mais aussi prête à  inciter les femmes  à venir au Centre Rex pour se faire dépister, le premier centre de prévention  de la Région Haute Matsihatra, d’après ma connaissance qui se rapproche  plus à la population

J’adresse mes remerciements à  l’ONG La Vita Per Te et à La Fondation Akbaraly ainsi qu’à toutes l’équipe, pour votre amabilité et de votre grande disponibilité.

Sister Florine

Le stage au Rex a été une très grande découverte, un très court moment mais enrichissant en terme de connaissances professionnelles,  la première fois pour moi d’entrer en connaissance avec les mots "PAP-TEST" et "AUTOPALPATION".

Via le Pap Test , j’ai pu avoir pas mal de idées sur le virus qui pourra affecter le col de l’utérus, voire même de savoir si une femme est infectée ou non  suivant le résultat du Pap Test. Une bonne leçon à tirer  sur l’importance de la mode de vie et de  l’hygiène corporelle.

Le  Rex dispose d’un laboratoire d’ "Anapath", unique à Fianaratsoa où j’ai appris à connaitre les différentes étapes nécessaires  pour  faire l’Anapath.

En un mot, un apprentissage qui va marquer ma vie professionnelle, je peux parler librement  de ce sujet  aux femmes et les  enseigner à prendre soin de leur état de santé et de les inviter à se rendre au Centre Rex pour le dépistage du  cancer du col de l’utérus et du cancer de sein.

Merci pour les bons moments  que nous avions passés ensembles, nous allons toujours les garder dans nos cœurs. Nous vous remercions au nom de notre congrégation.



ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir notre Newsletter, merci d'indiquer ci-dessous votre e-mail